Projet éditorial : « Imagining the Peoples of Europe: political discourses across the political Spectrum »

Un appel à articles est lancé dans le cadre de la publication d’un ouvrage collectif provisoirement intitulé Imagining the peoples of Europe. L’ouvrage s’adresse directement aux spécialistes de l’analyse de discours en encourageant les travaux relatifs à la façon dont « le peuple » est mobilisé, interpellé, revendiqué, labélisé… dans les discours politiques d’un bout à l’autre de l’échiquier politique. Les débats contemporains sur le(s) populisme(s) trouveront naturellement leur place dans le volume. Les coordinateurs encouragent notamment la perspective comparative afin d’identifier ce qui fonde le commun et les spécificités des formes actuelles d’appel au peuple. Un résumé de 550 mots maximum est attendu pour le 15 août 2016. Articles finaux : janvier 2017.

JA

Plus d’informations : http://www.discourseanalysis.net/wiki.php?wiki=en%3A%3AEvents&id=1844

Parution: « Sans les citoyens, l’Europe n’est rien. Pour une nouvelle communication publique au service de la démocratie »

Dacheux Eric9782343080215r1, 2015, Sans les citoyens, l’Europe n’est rien. Pour une nouvelle communication publique au service de la démocratie, Paris, L’Harmattan.

Eric Dacheux, professeur en Sciences de l’information et de la communication, propose une synthèse de ses recherches menées depuis 20 ans sur la communication publique de l’Union européenne. Une idée forte de l’ouvrage : l’idéal type de la communication proposée par la Commission européenne repose sur le consentement politique c’est-à-dire sur la construction de normes communes à travers l’adhésion aux décisions prises par les institutions. L’auteur encourage à renouveler la communication publique européenne en abandonnant les recettes du marketing et en adoptant la délibération comme idéal type. Il s’agit pour l’auteur de favoriser une conception de la démocratie comme « dissensus permanent ». On devine ici l’apport des travaux récents (Chantal Mouffe en philosophie politique ; Ruth Amossy en analyse de discours) rappelant la portée heuristique du conflit. Il faut noter que le lecteur sera sans doute surpris de ne pas trouver plus de références aux travaux récents sur le « tournant délibératif » de l’Union européenne et sa portée véritable.

J. Auboussier

 

 

 

Parution : « Parler(s) d’Europe sous contrainte ? », par C. Jadot

mots_160x75-160x75La rubrique Varia du dernier numéro de Mots. Les langages du politique accueille la stimulante contribution de Clément Jadot, Université Libre de Bruxelles, intitulée « Parler(s) d’Europe sous contrainte ? Univers idéologiques et influences stratégiques dans les pratiques discursives à l’Assemblée nationale » (p. 101-123). En appliquant la statistique textuelle aux débats au sein du parlement, le chercheur souhaite étudier le rapport partisan à l’Europe en France. L’objectif est de « mener une interrogation ouverte et dépourvue d’a priori théoriques sur les facteurs de structuration du jeu partisan sur la question européenne » (p. 120). Et, en effet, l’article illustre que certains acquis de la recherche méritent d’être aujourd’hui réinterrogés. A titre d’exemple, Clément Jadot montre bien que l’enjeu européen n’est pas totalement dépolitisé sein du débat politique en France : « même si les députés européens tendent à voter similairement la ratification des traités européens, ils le font en mobilisant des registres discursifs différents, voire concurrents » (p. 119). A lire.

J.A.

Archive : Ouverture du fonds Jacques Delors

11-Jacques-Delors-1024x683

Photo Didier Goupy (http://www.didiergoupy.com/)

Une collaboration entre le l’Institut Universitaire Européen de Florence et le Centre d’histoire de Sciences Po Paris permettra très prochainement aux chercheurs et étudiants d’accéder au fond Jacques Delors. Il est composé d’environ 2000 dossiers personnels (textes d’intervention et allocutions, documents relatifs à la presse et aux médias, notes préparatoires et compte-rendus, correspondances). Il couvre la période de la présidence de J. Delors de la Commission européenne de 1984 à 1994. Période marquée entre autres choses par le crépuscule de l’Union soviétique et la transition démocratique des « pays de l’est », par la dislocation de la « Grande Yougoslavie » et ses dramatiques conséquences, par la Guerre du Golfe, par l’intégration de l’Espagne et du Portugal à la CEE…

En France, le Centre d’histoire de Sciences Po Paris est le seul à offrir un accès aux documents. Pour la Belgique, se tourner vers le Collège d’Europe (Bruges), pour l’Italie, vers les Archives historiques de l’Union européenne (Florence), pour la Pologne, vers le Collège d’Europe (Natolin), enfin pour la Suisse, vers la Fondation Jean Monnet (Lausanne).

Un inventaire est disponible sur le site de l’Institut Notre Europe Jacques Delors (http://www.institutdelors.eu/).

Pour plus d’informations : http://chsp.sciences-po.fr/fond-archive/delors-jacques

J. Auboussier

Appel: Médias en ligne, acteurs européens et discours

Luciana Radut-Gaghi de l’Université de Cergy-Pontoise coordonne le projet LEMEL : une étude comparative, internationale, en réseau, des discours relatifs à l’Europe dans les médias en ligne (journaux en ligne, plateformes collaboratives, blogs, réseaux sociaux…). Un carnet de recherche a récemment été ouvert : https://lemel.hypotheses.org/

C’est dans le cadre ouvert par LEMEL que l’appel ci-joint est diffusé. Il encourage les chercheurs à interroger le rôle des médias en ligne dans la configuration et la circulation des discours sur l’Europe avec une attention particulière accordée à l’articulation entre les discours de la société civile et les discours politiques.

Colloque international Médias en ligne, acteurs européens et discours
Réseau LEMEL-L’Europe dans les médias en ligne

Les 23 et 24 juin 2016

cropped-Capture-d’écran-2016-01-10-à-23.35.43

Université de Cergy-Pontoise, site de Gennevilliers

Laboratoire LDI – Lexiques, Dictionnaires, Informatique, UMR 7187

Responsable scientifique du colloque Luciana Radut-Gaghi, MCF, UCP

Appel à communication

Le deuxième colloque LEMEL (le premier ayant eu lieu en mai 2015) a un double objectif: présenter les résultats du projet homonyme et réunir des chercheurs et des acteurs de la communication européenne. Nous interrogeons la place des médias en ligne dans la formation et la transmission du discours sur l’Europe, en nous concentrant sur l’articulation avec les discours des acteurs de la société civile et les discours politiques.

Toutes le formes discursives en ligne sont à analyser: versions en ligne des médias papier, journaux et plateformes en ligne, blogs, tweets, etc. Les approches comparatives et interdisciplinaires seront privilégiées.

Les chercheurs sont invités à soumettre de propositions qui abordent au moins une des thématiques suivantes:

– représentations de l’Europe

– histoire et récit sur l’Europe

– événements médiatiques à l’échelle européenne

– communication interculturelle

– espace culturel européen

– espace public européen

Calendrier

Les propositions de communication (300 mots) seront à envoyer à l’adresse lemel.contact@gmail.com avant le 15 mars 2016. Les résultats de l’évaluation des propositions par le comité scientifique seront annoncés le 5 avril.

Les langues du colloque seront le français et l’anglais.

Les inscriptions seront ouvertes le 9 mai.

La participation sera de 30 euros pour les enseignants-chercheurs et de 20 euros pour les doctorants, docteurs et chercheurs sans affiliation.

Un ouvrage issu du colloque sera publié fin 2016 dans la collection Humanités numériques de L’Harmattan. Les textes seront attendus pour le 1er septembre.

Comité scientifique

Juraj Babic, Université Pan-européenne de Bratislava

Camelia Beciu, Université de Bucarest

Axel Boursier, Université de Cergy-Pontoise

Patrick Haillet, Université de Cergy-Pontoise

Zuzana Ihnatova, Université Pan-européenne de Bratislava

Gabrielle Le Tallec Lloret, Université Paris 13

Pina Lalli, Université de Bologne

Julien Longhi, Université de Cergy-Pontoise

Katarzyna Korab, Université de Varsovie

Joanna Nowicki, Université de Cergy-Pontoise

Denisa Oprea, Ecole nationale d’études politiques et administratives, Bucarest

Luciana Radut-Gaghi, Université de Cergy-Pontoise

Gilles Rouet, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Hedwig Wagner, Université Bauhaus de Weimar

Comité d’organisation

Axel Boursier, Université de Cergy-Pontoise

Denisa Oprea, Ecole nationale d’études politiques et administratives, Bucarest

Luciana Radut-Gaghi, Université de Cergy-Pontoise

Partenaires

Université de Cergy-Pontoise

Laboratoire LDI – Lexiques, Dictionnaires, Informatique, UMR 7187

Fondation de l’Université de Cergy-Pontoise

 

Parution : La configuration des mythes sur l’Europe

9782343080147rEn décembre dernier, à Bruxelles, lors du colloque « Discours d’Europe, Discours sur l’Europe », Dimitris Trimithiotis avait offert une stimulante présentation de son travail de thèse. Enseignant à l’Université de Chypre et membre associé du LAMES-CNRS, il publie aujourd’hui La configuration des mythes sur l’Europe. La Communication politique des discours électoraux à L’Harmattan, collection « Logiques sociales ». La présentation de l’éditeur :

Ce livre propose une discussion autour du politique européen. Si les discours électoraux sont mis au centre de cette recherche c’est parce qu’ils permettent l’analyse du politique à travers les mythes que ces discours font circuler. L’analyse montre que ces mythes s’articulent avec le mode d’action, le statut et l’origine des participants aux processus de production des discours. Ils dépendent souvent des enjeux locaux et sont inscrits dans les rapports symboliques qui cadrent les relations entre les « grands » et les « petits » de l’Europe.